La Maison Baldwin s'entretient avec deux candidats à la mairie de Saint-Paul de Vence

Deux des quatre candidats à la mairie de Saint Paul de Vence, Jean-Pierre Camilla et Jean-Paul Faure, ont répondu à nos questions sur les arts, le développement et l'environnement. Les élections locales commencent le 15 mars.

 

Click here for this article in English

 

 

Maison Baldwin: En tant qu'association à but non lucratif dédiée à commémorer la vie de James Baldwin à Saint-Paul de Vence à travers les arts, nous sommes intéressés par votre projet artistique - En particulier la littérature. Quelles mesures spécifiques prendrez-vous non seulement pour appuyer artistes et écrivains locaux, mais aussi pour intéresser et attirer ceux du monde entier ? Comment penseriez-vous protéger ce lieu qui a tant inspiré James Baldwin et le rendre plus accessible à d'autres comme lui ?

 

Camilla: Notre stratégie culturelle comporte la mise en relief du patrimoine immatériel et culturel de Saint-Paul. Nous avons mis l’accent sur la littérature, le cinéma, la musique et les arts plastiques et nous souhaitons renforcer notre action vers des projets culturels dans ces quatre domaines.

 

Pour la littérature, nous développerons nos actions : rencontres « bébés lecteurs » pour sensibiliser à la littérature dès le plus jeune âge, « Café des lecteurs » participation à la « nuit de la lecture », favoriser l’accès à la lecture avec la médiathèque, tout cela pour susciter l’envie et partager le plaisir de lire.

Nous souhaitons identifier clairement le Clos de Tantine comme résidences d’artistes, gérées par la Mairie, à disposition des projets associatifs. Après sa rénovation, nous souhaitons étendre cette mise à disposition et proposer des appels à projets de résidence.

 

Nous développerons la programmation des événements culturels et surtout accompagnerons l’émergence de nouveaux projets culturels d’envergure avec les associations. Nous nous sommes engagés à soutenir le symposium organisé par l’association les Amis de la Maison Baldwin.

Et nous resterons à l’écoute de tous pour faire éclore et accompagner les projets culturels en co-construction au travers de notre dispositif de commissions participatives.

 

Faure: Saint-Paul a toujours été un vivier culturel. Ce vivier tend malheureusement à s'essouffler et Saint-Paul devient plus un lieu de commerce culturel que de création culturelle. Nous pensons que pour préserver le futur de notre commune il est très important de revenir à la création ou à l'échange intellectuel culturel et non plus seulement à la commercialisation de l'art.

 

Notre programme culturel s'appuie sur deux axes majeurs; Un premier axe est le développement d'un ensemble d'événements culturels de niveau international. Ils ne seront pas en très grand nombre mais seront de haut niveau et marqueront et renforceront la dimension internationale de lieu de création culturelle que devrait être Saint-Paul. Ces "Rencontres de Saint-Paul" devraient s'intéresser aux arts majeurs: architecture, littérature, musique, danse, peinture, sculpture... Dans ce domaine, un seul événement de ce niveau existe aujourd'hui, le festival de musique. L'oeuvre de James Baldwin et des événements comme celui que vous projetez prochainement autour de son oeuvre ont évidemment toute leur place dans ces rencontres.

 

Un deuxième axe est celui tourné vers la culture locale et les traditions. Nous souhaitons faire renaître un certain nombre de fêtes traditionnelles qui ont disparu.

 

 

 

Maison Baldwin: Une partie de l'objectif de notre association est de témoigner et de préserver l'héritage de James Baldwin à Saint Paul de Vence. La perte de la maison ou a habité l’écrivain a causé d’importants remous et est à nos yeux une grande perte pour le village à la fois sur le point culturel mais aussi paysager. Pensez-vous que les conseils municipaux concernés aient pris une bonne décision en 2015 en approuvant les permis de démolition et de construction de l'ancienne maison de James Baldwin afin de construire le Jardin des Arts ? Si oui, pourquoi ? Sinon, quels sont vos plans d’avenir pour assurer qu’un tel projet ne se reproduise plus et que Saint Paul garde son authenticité ?

 

Camilla: A la question de savoir si la commune a pris une bonne décision, nous répondrons que non. 

La commune ne pouvant acheter ce terrain, comment s’opposer à l’attrait financier de construire dans un tel environnement ?

 

La loi Alur du 24 mars 2014 en facilitant et soutenant les divisions foncières n’a plus permis aux maires de nos communes de s’opposer à un permis de construire. Tout refus doit depuis ce jour être justifié et s’appuyer sur des règles inscrites dans un document d’urbanisme. Nous n’avions malheureusement pas dans le PLU qui vient d’être remplacé les outils nécessaires pour faire opposition à ce projet. 

 

Nous avons travaillé avec les architectes sur l’esthétique des bâtiments pour essayer d’améliorer l’intégration de l’ensemble du projet dans son environnement, et faire que la maison de Mr Baldwin puisse revivre au mieux au milieu d’un jardin de verdure.

 

Faure: La municipalité Le Chapelain/Camilla a pris une très grave responsabilité en signant ce permis de construire. C'est une aberration architecturale et une insulte à notre village.  Je n'aurais jamais signé un tel permis.

 

Notre position sur l'urbanisme est assez simple. Nous devons limiter la construction à Saint-Paul. Nous n’échapperons pas à la construction de logements sociaux dont certains habitants ont besoin mais cela n'impose pas de construire de gros ensembles comme ce qui se prépare dans le Malvan et que nous pourrons peut-être éviter. De la même façon, nous interviendrons préventivement pour que l'OAP de la Bastide Rouge ne crée pas une nouvelle catastrophe.

 

Le nouveau PLU qui a été voté à la sauvette 20 jours avant les élections (procédure pour le moins étonnante qui pose beaucoup de questions) n'est pas à rejeter en bloc. Toutefois comme le travail a été accompli en absence totale de concertation avec les habitants, un certain nombre d'incohérences vont générer une avalanche de contentieux que nous auront à gérer. La base de l'urbanisme doit reposer sur la transparence et la concertation même si je sais très bien qu'il est impossible de satisfaire tout le monde.

 

 

Maison Baldwin: Un fait peu connu à propos de James Baldwin est qu'il était un ardent écologiste. Baldwin savait que la préservation de notre environnement naturel est essentielle non seulement pour la survie de la planète mais pour l'inspiration de l'esprit. Sa maison était un sanctuaire de verdure au pied du village. Quels sont vos plans spécifiques pour que la commune de Saint Paul conserve et protège ses espaces verts ?

 

Camilla: Depuis le 29 Février 2020 notre commune dispose d’un nouveau Plan Local d’Urbanisme. Nous voulions protéger au mieux notre commune face aux demandes de l’État de densification des zones constructibles et nous avons dû expliquer et défendre point par point auprès des autorités les décisions que nous voulions prendre pour Saint-Paul.

 

Nous disposons maintenant de nouveaux outils à notre service : un coefficient d’emprise au sol de la construction de 15% et d’espace vert de 70% ; une plus grande distance de verdure avec les limites du terrain et distance doublée entre les bâtiments sur une même propriété ; une longueur maximum des bâtiments de 25m …

 

Nous avons retrouvé des limites d’urbanisation réaffirmées et réajustées, une vraie démarche écologique en créant d’ambitieuses trames vertes et bleues où le patrimoine naturel et paysager s’impose largement par rapport au bâti, reconquis l’espace agricole, protégé arbres et bâtiments patrimoniaux et redonné à la forêt les espaces impropres à la construction.

 

Faure: De nombreux corridors de verdure, en plus de tous nos espaces naturels et espaces boisés classés, permettront à nouveau à la faune et à la flore de reprendre leurs droits au milieu de nos habitats, pour notre plus grand plaisir. Vous verrez dans notre programme une liste d'actions que nous envisageons de conduire dans ce domaine et je vous laisse les découvrir dans le document.

 

Toutefois, je voudrais en mettre une en exergue. Il s'agit de l’engagement numéro 32 de notre programme. Je suis convaincu que l'axe majeur d'action dans le cadre de la protection de l'environnement est de donner à cet objectif un rôle transversal dans toutes les initiatives structurantes de la commune. Nous constituerons donc un conseil consultatif de protection de l'environnement qui sera composé d'élus et d'habitants concernés par le sujet. Ce conseil sera consulté pour tous les projets majeurs de la commune afin que la dimension environnementale soit toujours considérée avant de prendre une décision.

 

 

Les deux candidats à la mairie Madame Corinne Paolini et Monsieur Christophe Issagarre qui n’ont pas répondu à notre enquête nous ont toutefois assurés de leur profond soutien envers notre association et ses projets. 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

The 2020 Conference on James Baldwin

July 25, 2019

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Subscribe to our newsletter to keep informed about upcoming events, programs and opportunities.

FJC_Logo.png

Les Amis de la Maison Baldwin is fiscally sponsored by FJC, a U.S. 501c3 public charity. All donations are tax deductible to the extent allowed by law.

Home         2020 Conference        Donate Now              About Us          
        
contact: info@lamaisonbaldwin.fr 
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
(c) 2019 Les Amis de la Maison Baldwin